• info@frontaliersgenevois.ch
  • 0800 808 906

Inscrit au registre de l’autorité fédérale de surveillance des marchés financiers

3ème Pilier : Un choix qui se restreint mais toujours accessible aux frontaliers

De nombreuses rumeurs circulent concernant les possibilités de souscrire un 3ème pilier en tant que frontalier.

En effet, la Finma (autorité fédérale de surveillance des marchés financiers) a imposé certaines directives aux compagnies d’assurances proposant ce type de produits aux non résidents, ce qui a forcé un certain nombre d’entre elles à arrêter de les proposer.

Cependant, aucune directive ni aucune loi ne leur a interdit et plusieurs d’entre elles continuent d’ailleurs à offrir cette possibilité extrêmement intéressante et importante, tant sur le plan fiscal que du point de votre couverture retraite.

Personne ne peut affirmer avec certitude si celles qui ont arrêté la souscription aux frontaliers maintiendront cette décision, ni si celles qui en proposent toujours continueront. En revanche, pour les personnes possédant déjà un 3ème pilier, il faut savoir qu’aucune de ces décisions n’a eu ou n’aura d’influence sur leur contrat.

Il va de soi que pour ceux d’entre vous qui ont pour projet d’en ouvrir un, il est conseillé de se renseigner dès maintenant, afin de ne pas risquer de voir le choix se limiter un peu plus, bien qu’encore une fois, personne ne puisse affirmer comment ceci évoluera dans les prochaines semaines ou les prochains mois.

Assurance maladie : Un point sur les complémentaires

Comme pour le 3ème pilier, les caisses d’assurances maladie doivent faire face aux directives de la Finma.

Pour l’instant, plus aucune de ces caisses ne propose de complémentaires aux frontaliers ayant choisi la LaMal. Ce qui ne change évidement rien pour ceux d’entre vous en ayant déjà souscrit.

La compagnie Progrès, du groupe Helsana et leader en matière d’assurance maladie pour les frontaliers en suisse, devrait revenir d’ici peu avec un tout nouveau produit d’assurances complémentaires qui devrait être très complet et compétitif.

Nous vous tiendrons bien sûre informés dès que nous avons du nouveau à ce sujet. En attendant, n’hésitez pas à nous contacter pour en savoir plus sur les possibilités qui s’offrent à vous.

Fiscalité : Plafonnement de la déduction des frais kilométriques

Les Genevois, ainsi que les frontaliers ayant opté pour le statut de quasi-résident, pouvaient jusqu’à septembre 2016 déduire la totalité de leurs frais de transport. Un avantage certain, notamment pour ceux d’entre vous n’habitant pas directement aux abords de la frontière helvétique.

Une votation populaire en a décidé autrement, en stipulant que cette déduction sur la déclaration fiscale se limitera désormais à 500 CHF au maximum.

Suite à une action en justice intentée par le Groupement Transfrontalier Européen, cette loi a été suspendue jusqu’à la décision définitive de la Cour de Justice de Genève, qui devrait tomber au mois de juin de cette année.

Il faut savoir que si la suspension est maintenue, l’effet sera rétroactif et entrainera une correction des déclarations de quasi-résident.

Affaire à suivre…

Contactez-nous